Vendredi Lecture #32 – Practically Poppins de Jeff Kurtti

Supercalifragilisticexpialidocious ! Nul n’ignore ce mot incongru aux allures de formules magiques, entonné par Mary Poppins et ses amis dans le non moins célèbre Mary Poppins de Walt Disney (1964). Pour rendre hommage à ce classique et à son sequel Mary Poppins Returns, Jeff Kurtti a publié en 2018 un beau livre intitulé Practically Poppins. A Magical Carpetbag of Countless Wonders, en référence à la plus practically perfect des nounous. Bien sûr, j’ai été happée par la magnifique couverture rouge à l’effigie d’Emily Blunt et vous ai préparé une review 🙂 

DSC_6799

Avant toute chose, sachez qu’il ne s’agit pas d’un livre dans la lignée des “Art of” ou des ouvrages de Charles Solomon. Practically Poppins ressemble d’avantage à une collection d’essais sur différents thèmes se rapportant à Mary Poppins, signés par une multitude de personnes ayant travaillé sur les films ou connu l’auteure des romans, P.L.Travers

L’ouvrage s’ouvre sur une préface de Thomas Schumacher, président de la division Disney Theatrical Group, où il évoque ce que Mary Poppins représente pour lui. Il laisse ensuite la parole à Rob Marshall, réalisateur de Mary Poppins Returns et de nombreux autres films comme Chicago et Into The Woods. 

Le premier chapitre, intitulé East Wind, concerne justement le sequel réalisé par Marshall. On y découvre l’approche particulière du matériau de départ, les romans de P.L.Travers, et le travail réalisé par David Magee pour les incorporer de manière naturelle au scénario en reprenant les thèmes les plus essentiels, comme l’importance de croire, même adulte. Le choix d’établir cette nouvelle aventure dans le Londres des années 1930 – qui est par ailleurs le décor original des romans – est expliqué en détail. Il s’agit du “Great Slump”, pendant britannique de la Grande Dépression américaine. Les décors sont plus réalistes et contrastent avec le Londres joyeux et fantasmé des années 1910 imaginé par Walt Disney. L’auteur nous embarque ensuite dans une galerie de portraits des acteurs principaux de Mary Poppins Returns : Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda, Ben Whishaw, Emily Mortimer, Julie Walters, Colin Firth, Meryl Streep, les “enfants Banks”, Dick Van Dyke et Angela Lansbury.
La costumière de talent Sandy Powell donne ensuite quelques détails sur son approche des costumes sur ce film. Enfin, Mark Shaiman et Scott Wittman parlent de la musique qu’ils ont imaginée, leur approche vis à vis de la bande-originale du premier Mary Poppins, leurs influences, et leur travail avec les artistes lors de l’enregistrement. 

Le chapitre 2 est judicieusement nommé Mrs Travers in Cherry Tree Lane. Il est consacré à P.L.Travers, née Helen Lyndon Goff en Australie en 1899 et auteure des célèbres romans qui ont inspiré le film. Emma Thompson nous livre ses impressions sur cette femme particulière, qu’elle a interprétée dans le biopic Saving Mrs Banks aux côté de Tom Hanks. Ce chapitre évoque l’histoire familiale compliquée et tragique de P.L.Travers. Elle se découvre très jeune une passion pour le storytelling, et publie ses premiers poèmes à 16 ans. Après un début de carrière dans le théâtre, elle quitte sa troupe pour devenir journaliste, et publie en 1934 le premier volume des aventures de Mary Poppins. On découvre également que Mary Poppins est apparue sur les écrans beaucoup plus tôt que la plupart des gens ne le pensent : dans “Studio One”, un programme live diffusé par CBS en 1949, soit 15 ans avant le film ! 

 

Le troisième chapitre, Mr. Disney opens the door (une référence directe au titre d’un des romans), est consacré à l’aventure Disney de Mary Poppins : les difficultés puis la réussite dans l’obtention des droits cinématographiques par Walt Disney, le tournage du film, la musique, le casting etc. Une petite partie est consacrée au travail des frères Sherman et leur process créatif. Une section est également dédiée au casting et le choix final de Julie Andrews comme incarnation de Mary Poppins à l’écran. Enfin, après un retour sur le design des décors, c’est Gavin Lee, le premier interprète de Bert sur scène, qui prend la parole et raconte sa rencontre inoubliable avec Dick Van Dyke

La musique, vous le savez, est un élément incontournable du film, et c’est le thème du chapitre 4, Memorable Music and Magic. Les frères Sherman ont créé une bande originale unique qui traverse les époques, mais qui a également connu un grand nombre de versions, comme un enregistrement par le célèbre Duke Ellington !

Les chapitres 5 The Mary Poppins Phenomenon et 6 Perpetual Poppins, s’intéressent au succès massif du film, le merchandising qui a été conçu pour le marqueter, et finalement au caractère intemporel de Mary Poppins, car c’est un phénomène qui perdure. 

 

Le chapitre 7 Mary Poppins on the Boards revient sur l’histoire de Mary Poppins sur les planches, ce qui est était un rêve de P.L.Travers. Après de nombreux rebondissements dans l’acquisition des droits et la création de divers projets, Mary Poppins : the musical a finalement vu le jour et ne cesse de ravir les spectateurs. A ce jour, plus de 11 millions de spectateurs dans le monde ont vu ce spectacle sur scène !

Enfin, le chapitre 8, West Wind apporte une conclusion inévitable : Mary Poppins est intemporelle et éternelle. Cette citation de Brian Sibley résume parfaitement la situation :

“Like Alice, Peter Pan, Mr. Toad and Long John Silver, Mary Poppins now exists in the common imagination whithout requiring the support of an author – alas a final confirmatin, perhaps, of this Pamela Travers’ oft-quoted comment “I don’t feel for a moment that I’ve invented her. I feel visited by her””-  Brian Sibley

« Comme Alice, Peter Pan, Mr. Crapaud et Long John Silver, Mary Poppins existe désormais dans l’imagination collective sans le support d’un auteur – ce qui confirme finalement cette citation connue de Pamela Travers “Je ne pense pas une seule seconde l’avoir inventée. Je pense qu’elle m’a visitée””. – Brian Sibley. 

DSC_6800

MON AVIS

Bon, très honnêtement, je suis un peu déçue. Practically Poppins est un ouvrage très brouillon : on peine à suivre la logique du plan et les chapitres s’enchaînent sans véritable sens. Le choix de commencer par le sequel est d’ailleurs un peu surprenant pour un livre qui s’intéresse à Mary Poppins en général et qui y consacre une grosse partie de ses pages. 

J’ai également été surprise qu’il s’agisse d’un ouvrage collectif, et particulièrement par le côté bricolé du résultat. En pratique, la plupart des chapitres sont composés de petits essais écrits par diverses personnalités Disney, liées de plus ou moins près à Mary Poppins et son univers. Pas de plan bien construit ici, mais des répétitions et des souvenirs un peu mélangés et pas très organisés. Le tout donne vraiment l’impression d’un livre épouvantail rafistolé avec de jolies illustrations. La part de texte est d’ailleurs plutôt mince comparée à celle laissée aux images. 

Car oui, la forme est là. La couverture est magnifique, les illustrations soignées et variées, mais à mon sens, l’ouvrage pêche trop sur le fond pour que son apparence compense. Moi qui ai plutôt l’habitude d’ouvrages très complets comme ceux de Charles Solomon ou Stephen Rebello, je me retrouve frustrée par ma lecture. Cela est d’autant plus décevant que la bibliographie et les sources sur le sujet sont nombreuses et variées, aussi ce collage de pensées éparses sur Mary Poppins laisse un goût amer de bâclé quand il aurait pu être un très bon livre de référence. 

Ce n’est certes pas le pire que j’ai lu (coucou Phantom Manor – L’attraction décryptée, review à venir), mais il ne vaut clairement pas le prix qui en est demandé, même en promotion comme c’était le cas pour moi. 

Si vous l’avez-lu, qu’en avez-vous pensé ? 

6 commentaires sur “Vendredi Lecture #32 – Practically Poppins de Jeff Kurtti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.