Alcatraz à San Francisco ðŸ‡ºðŸ‡¸

En février dernier, a.k.a avant le début de l’apocalypse du nom de Covid-19, j’étais joyeusement en mode exploration de la Californie avec Claire. Lors de notre séjour à San Francisco, un des incontournables que je voulais absolument visiter était Alcatraz. Cette île mythique de la baie de San Francisco fait partie des ces « icônes Â» du patrimoine historique américain, celles qui sont référencées un peu partout dans la pop culture ou même le sujet d’oeuvres à part entière (notamment des films comme The Rock, ou la série Alcatraz de JJ Abrams par exemple). Impossible, donc, de passer à côté de l’occasion de visiter ce lieu historique. 

Alcatraz : l’île 

L’île d’Alcatraz est située dans la baie de San Francisco, à environ 2 km du port. Elle a été baptisée ainsi par les Espagnols, car elle était peuplée de nombreux pélicans (leur nom en espagnol ancien est alcatraces). Pour y accéder, il faut réserver une visite (voir plus bas) et traverser la baie en bateau. Alcatraz abrite plusieurs bâtiments historiques, et c’est également un lieu privilégié d’observation ornithologique, ce qui explique qu’elle soit visitée par plus d’un million de touristes chaque année, et que ce site dépende des National Parks

Mais si Alcatraz est si connue dans le monde, c’est surtout pour sa prison qui a accueilli quelques malfrats de légende comme Al Capone. Il se trouve d’ailleurs que l’île a quasiment toujours servi de prison, depuis 1859 où les militaires y étaient mis aux arrêts. Au début du XXème siècle, l’ancienne citadelle est détruite pour être remplacée par la prison d’aujourd’hui, tout en béton. C’est dans les années 1930 qu’Alcatraz devient une prison haute sécurité sous la forme d’un pénitencier fédéral. Au cours de sa période d’activité (jusqu’en 1963), elle abritera 1545 criminels jugés trop difficiles ou dangereux pour être placés dans d’autres établissements. 

La Prison d’Alcatraz

La visite débute lorsque l’on descend du bateau sur le débarcadère. Des rangers nous accueillent et nous indiquent le chemin à suivre pour rejoindre le premier bâtiment et récupérer notre audio-guide. Bon à savoir : il est inclus dans le prix du billet et je vous invite fortement à le prendre pour deux raison : il n’y a quasiment pas de cartels au cours de la visite, et toutes les explications sont racontées par d’anciens détenus et personnels d’Alcatraz ! 

On passe devant plusieurs bâtiments, notamment le Corps de Garde (Sally Port) et la chapelle militaire, avant de pénétrer véritablement dans la prison. C’est par la pièce où se douchaient les détenus que nous accédons au bâtiment. On découvre les espaces dédiés à la lessive et au stockage des uniformes, et nous récupérons alors l’audio-guide. 

La visite permet de visiter plusieurs blocs de cellules, notamment les blocs C et D. Certaines cellules sont particulières car elles ont abrité des détenus célèbres, comme Machine Gun Kelly, ou car elles ont été le lieu d’événements spécifiques (tentatives d’évasion, révoltes etc.). L’audio-guide détaille les conditions de vie à Alcatraz et le règlement intérieur au travers de récits des anciens gardiens et détenus (Leon Thompson, John Banner, James Quillen et Darwin Coon), ponctués d’anecdotes qui rendent l’expérience unique. 

Le parcours nous emmène ensuite dans la cour extérieure où les prisonniers pouvaient prendre l’air, avant de nous diriger vers la section qui abrite les cellules d’isolement. Ces cellules plongées dans l’obscurité sont assez anxiogènes, aussi évitez d’y rentrer si vous avez peur du noir / des espaces confinés. 

Sur une note plus positive, on enchaîne sur les loisirs accordés aux prisonniers. La bibliothèque, aujourd’hui vide, était très prisée. Certains détenus gagnaient également des privilèges pour bonne conduite, comme l’accès à du matériel de peinture. 

La vue depuis certains points « d’observation » à l’intérieur de la prison.

Lorsque l’on arrive au niveau de la galerie de l’armurerie, l’audio-guide se lance dans la reconstitution d’une tentative d’évasion ratée qui s’est transformée en prise d’otages et a coûté la vie à plusieurs personnes – détenues comme gardiens. Cela peint un sérieux contraste entre les prisonniers modèles (même si potentiellement dangereux) et ceux qui ne reculaient devant rien. 

On poursuit la visite par un petit tour en extérieur et les bureaux des gardiens. C’est sur la cantine et les cuisines que s’achève le tour de la prison. Après ça, on rend les audio-guides et passage par la boutique – où je n’ai rien acheté (dit-elle très fièrement). 

L’autre côté d’Alcatraz 

Après plusieurs heures passées à déambuler dans les couloirs de la prison, nous avons décidé de prendre le bateau du retour car nous avions réservé une visite guidée un peu plus tard. Mais sachez que l’île comporte deux autres points d’intérêt historiques : l’ancienne citadelle militaire, ainsi qu’un parcours autour de l’occupation par les Natifs Américains dans les années 1960. 

Alcatraz est aussi classé comme parc naturel. En effet, les travaux entrepris par les militaires au XIXème siècle ont permis l’installation de nombreux oiseaux. Les jardins entretenus plus tard par les familles des gardes pénitentiaires ont fleuri et pris le « contrôle Â» de l’île toute entière, désormais débordante de végétation. 

Panoramique de la vue extérieure sur la baie de San Francisco

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette visite ! L’audio-guide était très ludique et très instructif, et le ton objectif. On ne tombait ni dans le pathos ni dans l’excès inverse, c’est un point notable. Les nombreuses anecdotes, notamment sur les tentatives d’évasion, apportent un vrai plus au tour guidé ! Le parcours est intéressant et bien construit, et je n’ai pas vu les heures passer. Clairement il faudrait une journée entière pour suivre également les autres parcours – temps que nous n’avions pas – mais je suis ravie d’avoir pris le temps de visiter cette partie d’Alcatraz. Certains trouveront l’endroit lugubre, c’est un peu vrai, mais à juste titre. Une prison haute sécurité, ça n’a rien à voir avec un musée classique ou un parc d’attraction. C’est un véritable morceau d’histoire, et l’univers carcéral est très particulier (coucou, que ceux qui ont lu Surveiller et Punir de Foucault lèvent la main !), il faut contextualiser. J’ajouterai en dernier commentaire que le personnel était très sympathique, notamment la dame de la librairie qui était incollable et ravie de nous raconter de nouvelles anecdotes sur les tentatives d’évasion rocambolesques d’Alcatraz. 

La vue depuis le bateau !

Infos pratiques
Pour visiter Alcatraz, il est recommandé de réserver à l’avance votre visite, qui comprend le trajet aller-retour en bateau. A noter que vous devrez choisir un créneau pour l’aller (le retour est libre, à horaires fixes), et que le bateau ne vous attendra pas. Pour cela, rdv directement sur le site officiel. Le départ a lieu du quai n°33, où vous devez d’abord montrer votre réservation au guichet. 

Est-ce que vous avez déjà visité ?

6 commentaires sur “Alcatraz à San Francisco ðŸ‡ºðŸ‡¸

  1. Cet article est ultra complet et je t’en remercie ! Je devais visiter San Francisco au printemps prochain mais j’ai préféré annuler mon voyage et donc cette visite. J’ai droit à une petite visite virtuelle grâce à ton partage alors merci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.