Vendredi Lecture #78 – Bloodless de Preston & Child

La sortie d’un nouveau roman de Preston & Child est toujours, pour moi, un événement ! Bloodless, le 20ème volume des aventures de Pendergast est paru fin août aux éditions Grand Central Publishing, et tout naturellement je me suis jetée dessus immédiatement. Cette fois-ci, Pendergast nous emmène à Savannah en Géorgie, c’est parti !

NB : J’ai lu cet ouvrage en version originale anglophone.

– ✨ Bloodless

Résumé traduit de l’éditeur par mes soins


Un braquage légendaire : Le soir du 24 Novembre 1971, D.B. Cooper a détourné le vol 305 de Portland à Seattle avec une fausse bombe, collecté une rançon de 200 000$ et sauté en parachute dans la nuit pour ne jamais réapparaître… enfin peut-être.

Un crime brutal plein de malveillance : Cinquante ans plus tard, l’Agent Pendergast est affecté à une affaire horrible : dans la ville hantée de Savannah en Géorgie, des corps sont retrouvés complètement vidés de leur sang, créant la panique et ravivant la célèbre légende du Vampire de Savannah.

Une affaire comme aucune autre dans la carrière de Pendergast : Pendergast et son partenaire l’Agent Coldmoon font leur possible pour comprendre comment ces meurtres sont connectés au plus déroutant des détournements de l’histoire américaine. Ensemble, ils vont non seulement découvrir le tueur, mais aussi un mal surnaturel qui dépasse l’imagination.

– ✨ Mon avis ✨ –

Ce vingtième volume des aventures de Pendergast renoue avec l’esprit du tout premier, Relic, mais sans l’atmosphère mystérieuse qui m’avait happée à l’époque. Bloodless brouille les pistes avec D.B. Cooper, nous embarquant dans une histoire de casse et de millions disparus pour se perdre au détour des ruelles de Savannah et prendre une voie tout autre, sur les traces d’une créature mystérieuse. Si j’ai tout de suite été captivée par l’ambiance de Savannah, ses vieilles bâtisses, son histoire sombre et catastrophique, et je suis un peu déçue que l’ont ne creuse pas davantage cet aspect. Au final, Savannah n’est qu’un élément de décor, un prétexte à l’hypothèse vampirique qui est assez vite écartée.

Moi qui suis habituellement très cliente de cette série de polars-thrillers à tendance SF/fantastique, j’ai été déçue. Pour tout vous dire, j’ai l’impression d’avoir lu un roman Mary Higgins Clark : on a beau suivre l’enquête attentivement, la solution est complètement alambiquée et impossible à deviner – et ici parce qu’on touche à l’absurde. Le multiverse, les dimensions parallèles et le voyage dans le temps, c’est tendance, mais si je voulais lire ça, ce n’est pas vers Pendergast que je me tournerais…

Si on rentre plus dans le détail, je suis aussi un peu frustrée par le manque de développement des personnages et de nouvelles informations sur leur histoire. Alors qu’on a tellement appris sur Aloysius, Constance, et dans son temps D’Agosta, on reste dans ce tome très en surface, avec le strict minimum. Pendergast et les autres protagonistes sont presque relégués au rôle de figurants face aux personnages « one-shot » de cette aventure, avec qui on passe beaucoup plus de temps sans pour autant s’y intéresser en profondeur non plus. On a aussi l’impression que les auteurs ne savent pas trop quoi faire de Coldmoon, entre les blagues sur son café brûlé et trois jurons en langage Lakota. Encore pire, le traitement de Constance. Ce personnage complexe et multifacettes est tantôt super badass, tantôt une carpette un peu niaise pour au final partir complètement en vrille à la fin du roman.

J’ai cru comprendre que les événements des tous derniers chapitres annoncent une nouvelle trilogie dont Bloodless fait partie. J’espère sincèrement que les tomes suivants seront plus intéressants, car celui-ci me laisse de marbre, au moins autant que les statues du cimetière Bonnaventure de Savannah. A date, je place Bloodless tout en bas du classement des Pendergast, juste avant celui que j’aime le moins, Croisière Maudite (The Wheel of Darkness) – mes préférés demeurant La chambre des curiosités (The Cabinet of Curiosities) et Les croassements de la nuit (Still life with Crows) (d’ailleurs j’aimerais bien que Corrie réapparaisse un jour…). Bref, un très grand bof pour ce bouquin.

Est-ce que vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ? 🤓

Un commentaire sur “Vendredi Lecture #78 – Bloodless de Preston & Child

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.