Le Walt Disney Family Museum à San Francisco ðŸ­

A San Francisco en Californie est situé le Walt Disney Family Museum. Consacré à Walt Disney, sa carrière et sa famille, il a ouvert en 2009 au coeur du Présidio de San Francisco, à l’initiative de sa fille Diane. Sur plus de 3700 mètres carrés, le musée retrace le parcours de Walt depuis sa naissance au travers d’objets, de photos d’époque, d’extraits vidéos et bien sûr de son oeuvre. Pourquoi à San Francisco ? Et bien tout simplement car c’est dans cette région que sa fille Diane habitait !

DSC_4261

Vous vous en doutez, ce musée était un passage obligé pour moi, en grande fan de Disney. Je vous fais visiter ? – Attention, spoilers 😉

LES DEBUTS DE WALTER ELIAS DISNEY

Le musée est réparti en 10 galeries sur 2 niveaux. La première, au premier niveau, ouvre le bal avec la naissance de Walt et son enfance à Marceline dans le Missouri. Entre photos de famille, lettres manuscrites, souvenirs de mariages, et détails poussés sur la généalogie des Disney, on découvre les origines de Walter Elias Disney, déjà espiègle et débrouillard. Toute une section est dédiée à ses débuts artistiques et sa participation au journal de son lycée, The Voice.

DSC_4280On y trouve également une partie dédiée à la Première Guerre mondiale et son engagement en tant qu’ambulancier. Une anecdote en particulier m’a marquée : un jour où Walt était en ville quelque part en France, un bâtiment a été entièrement détruit par un bombardement… quelques minutes seulement après qu’il l’ait quitté. Essayez un peu d’imaginer le monde d’aujourd’hui si Walt Disney avait traîné quelques minutes de plus dans le bureau de poste !

C’est aussi dans cette galerie qu’est présenté Laugh-O-Gram Films, le premier studio d’animation créé par Disney alors qu’il n’avait que 20 ans. On peut suivre les déboires du studio au travers des lettres, télégrammes et contrats de l’époque, avant sa faillite quelques 18 mois après sa création. C’est le début de son aventure à Hollywood. Pour continuer la visite, on emprunte un ascenseur pensé comme la cabine d’un train à l’ancienne, ce que j’ai trouvé vraiment sympa d’un point de vue muséographique, mais également symbolique quand on connait la passion pour les trains de Walt 🙂

BIENVENUE A HOLLYWOOD

Arrivé au deuxième niveau, on est accueilli par les fameuses lettres qui forment le nom d’Hollywood, et de nombreux extraits, affiches et photos des débuts de Walt en Californie. On découvre en détail les Alice Comedies, qui ont pris le contre pied de ce qui fonctionnait à l’époque en filmant une fillette bien réelle dans un univers animé (et pas l’inverse). Cette série de courts métrages était le point de départ d’un nouveau studio monté avec son frère Roy, le Disney Brothers Cartoon Studio. C’est d’ailleurs grâce à cette compagnie que Walt a rencontré sa future femme Lillian, née Bounds, qui travaillait à l’encrage.

C’est aussi dans cette section que l’on en apprend plus sur l’histoire infortunée d’Oswald le lapin chanceux, mais également les débuts d’une petite souris d’abord prénommée Mortimer, qui allait plus tard devenir Mickey Mouse.

La galerie 3 creuse d’avantage l’aspect créatif du travail de Walt Disney et ses efforts constants pour innover et imaginer de nouvelles choses. C’est ici que l’on découvre les différentes expérimentations dans le domaine de l’animation : la synchronisation de musique sur son premier « Silly Simphony » par exemple, The Skeleton Dance, ou l’invention du storyboard à la fin des années 30. Cette période très active et prolifique a également donné à Walt et Lillian leur première fille Diane, puis quelques années après, sa soeur Sharon, adoptée. Dans ces salles, on peut observer un grand nombre de dessins préparatoires, notes et extraits de films qui ont marqué l’animation Disney.

La suite de la visite s’intéresse au virage opéré par Disney dans les années 30 avec les premiers longs métrages d’animation. Des témoignages d’animateurs viennent compléter le portrait d’un homme perfectionniste, qui cherche constamment à innover et inspirer de la joie grâce à des personnages débordants de personnalité. On peut aussi en parallèle admirer un certain nombre de photos et vidéos (!) familiales qui donnent un aperçu du quotidien de Walt, le père de famille. La galerie suivante suit l’évolution de l’animation et des techniques développées par le studio pour créer de nouveaux chefs d’oeuvres comme Pinocchio, Bambi, Fantasia etc.

Mais avec la Seconde Guerre mondiale qui éclate, de nouveaux challenges se présentent. Les studios changent radicalement leur fonctionnement et leurs projets afin de produire des films en soutient à l’effort de guerre, le tout à prix coutant. Après la guerre, ils devront redoubler d’ingénuité et d’idées pour produire de nouveaux succès et renflouer les caisses de la compagnie.  C’est à cette période que Walt Disney décide de se diversifier en produisant notamment ses premiers films en live action comme Mary Poppins.

La galerie 8 fait la transition vers un nouveau virage, et pas des moindres : les prémices de la création de Disneyland. Cette section détaille l’aventure des parcs Disney des premiers concepts à la construction, en passant par le financement, la promotion, les déboires, et les expansions. Une immense maquette de Disneyland Resort trône en contrebas, et donne un aperçu de la vision de Walt d’un endroit magique destiné à toute la famille. Si le sujet vous intéresse, je ne saurais d’ailleurs que vous conseiller la série documentaire Il était une fois les Imagineers disponible sur Disney Plus.

Enfin, la dernière galerie raconte « la fin ». Le 15 décembre 1966, Walt Disney décède, quelques jours après son 65ème anniversaire. Le monde entier rend hommage à l’homme, son travail, son imagination mais également l’héritage phénoménal qu’il laisse derrière lui pour les générations à venir.

DSC_4390

Fin de la visite : Café & Boutique

La visite terminée, nous avons déjeuné au café du musée. La carte est plutôt abordable et inspirée des plats préférés de Walt et de la cuisine locale. Nous avons opté pour de la soupe, et avons partagé un chili con carne servi dans un bread bowl (miche de pain creusée). C’était très bon et très copieux !

Nous avons ensuite fait un tour à la boutique, mais je vais vous bluffer : je n’ai rien acheté. D’une part car la plupart des articles proposés sont des livres qui sont bien moins chers sur Amazon etc. (et ça fait lourd dans la valise). Les petits souvenirs propres au musée sont plutôt chers et ne présentaient pas un grand intérêt à mes yeux : cartes postales à $5, crayons, et quelques pins.

DSC_4395

MON AVIS

J’ai beaucoup aimé ce musée ! La visite est très intéressante, et s’il y a beaucoup de choses à voir, j’ai surtout apprécié tout ce qui touchait à la vie personnelle et familiale de Walt Disney. Ce musée est véritablement centré sur la famille Disney, et pas uniquement son oeuvre, même si elle en fait partie intégrante. Les anecdotes, les films de vacances, les jouets des enfants Disney etc. rendent la légende Walt Disney plus humain, nous rapprochent en lui en tant que personne. Je recommande sans hésiter cette visite à tous les fans de l’univers Disney, aux rêveurs et au curieux 🙂

Si vous l’avez visité, quelle partie avez vous préférée ?

Infos pratiques

  • Walt Disney Family Museum – Presidio Visitor Center
    210 Lincoln Blvd, San Francisco, CA 94129, USA
  • Billets adultes : $25 HT
  • Site Web

5 commentaires sur “Le Walt Disney Family Museum à San Francisco ðŸ­

  1. Bel article qui m’a rappelé plein de souvenirs, j’avais vraiment adoré ce musée car je connaissais très peu à l’époque de la vie de Walt. Je pense que beaucoup peuvent être déçus s’ils s’attendent à un musée sur les films d’animation Disney, c’est pas le cas et je pense que de ce fait c’est presque ennuyeux pour les enfants, mais quand on est curieux de l’homme derrière l’animation on se régale ! Le rez-de-chaussée d’intro est la partie que j’ai préférée avec la salle avec la maquette de Disneyland, j’aurais aimé faire la taille d’un coton tige pour me promener dedans ! Je me souviens avoir versé une larme devant le mur des unes de journaux annonçant sa mort… Tristesse de terminer la visite par cette façon mais c’est un retour à la réalité.

    Ce chili me donne trop envie 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ^^ Oui j’ai vraiment apprécié que ce soit véritablement un musée sur l’homme plutôt que son oeuvre. Le focus sur sa vie privée était passionnant ^^
      Le chili c’est toujours une bonne idée (c’est ce que j’ai mangé ce midi 0:) )

      J’aime

  2. Bon, déjà, je rêve de ce chili !
    La partie favorite ça a vraiment été la toute première sur son enfance et sa jeunesse. Assez émouvant de voir les prémices de ce qui allait devenir « Disney » tel qu’on le connaît aujourd’hui. bien évidemment, j’ai également beaucoup apprécié la maquette de Disneyland ainsi que l’animatronic de Tiki Room.

    Aimé par 1 personne

  3. Je rêve d’aller là-bas (surprenant je sais 😂), merci pour cette visite virtuelle qui confirme mon projet ! Par contre ils ont plein de livres qui me font envie et qui sont justement pas sur Amazon, donc moi je reviendrai probablement pas les mains vides 🙈

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.